RÉSULTAT FINANCIER

Excellent résultat semestriel

Au cours du premier semestre 2020, la pandémie de coronavirus a été éprouvante, mais BKW a augmenté son chiffre d’affaires et son résultat d’exploitation (EBIT). Cette augmentation de 12% du chiffre d’affaires, qui atteint désormais 1,5 milliard de CHF, a surtout été alimentée par la progression de nouveau très nette de l’activité de services et la hausse des prix dans les ventes d’énergie, qui, pour la première fois, a produit un effet positif. Les prix plus élevés de l’électricité et le résultat à nouveau remarquable du négoce ont hissé l’EBIT à 219 millions de CHF, soit 5% au-dessus du chiffre de l’année dernière. A la différence du premier semestre 2019, la performance des fonds de désaffectation et de gestion des déchets a toutefois été négative, grevant le bénéfice net, qui s’établit à 112 millions de CHF.

EBIT remarquable grâce à une activité de négoce solide et à la hausse des prix de l’électricité

BKW a enregistré un EBIT de 219 millions de CHF au premier semestre 2020 et dépasse ainsi de 5% le chiffre de l’exercice précédent (207 millions de CHF), qui constituait déjà un record sur dix ans. Les effets positifs des prix de l’électricité et le résultat encore une fois excellent du négoce surcompensent la baisse des volumes d’électricité due au coronavirus. Les segments Réseaux et Prestations contribuent quant à eux au résultat dans la même mesure que l’année dernière. L’activité de services s’est avérée extrêmement robuste face à la crise du coronavirus, réussissant à se maintenir dans les chiffres noirs tant au niveau organique qu’au niveau des acquisitions.

Les marchés des capitaux ont en revanche connu une évolution nettement négative en raison des incertitudes entourant le coronavirus. Le bénéfice net est donc plombé par le rendement négatif des placements dans les fonds de désaffectation et de gestion des déchets nucléaires. Il se situe à 112 millions de CHF, soit environ 90 millions de CHF de moins que l’exercice précédent, au cours duquel ces fonds avaient dégagé un très bon rendement. Corrigé du rendement de ces fonds, le bénéfice net gagne néanmoins 22%.

en millions de CHF

1er semestre 2019

1er semestre 2020

Variation en %

Chiffre d’affaires

1 370,2

1 529,8

12% 

Approvisionnement/transport d’énergie

-424,6

-419,8

-1%

Charges d’exploitation

-642,3

-791,3

23% 

Matériel et prestations de tiers

-178,8

-254,0

42% 

Charges de personnel

-356,9

-438,1

23% 

Autres charges d’exploitation

-106,6

-99,2

-7%

EBITDA

303,3

318,7

5% 

Amortissements et dépréciations

-123,6

-118,2

-4%

Résultat des sociétés associées

27,7

18,1

-35%

EBIT

207,4

218,6

5% 

Résultat financier

41,5

-87,5

EBT

248,9

131,1

-47%

Impôts sur le bénéfice

-48,0

-19,0

-60%

Bénéfice net

200,9

112,1

-44%

Progression significative de 12% du chiffre d’affaires grâce à l’activité de services

Malgré la mise à l’arrêt de la CNM, qui implique une diminution de la production d’énergie de près de 30%, et l’influence délétère du coronavirus sur les trois domaines d’activité, le groupe est parvenu à augmenter son chiffre d’affaires de 12%. Cette croissance est en grande partie imputable aux acquisitions réalisées en 2019 dans l’activité de services. Etant donné que ces acquisitions se sont concentrées à la fin de l’année, elles ont provoqué un accroissement de plus de 40% du chiffre d’affaires des services, qui a surcompensé les effets préjudiciables du coronavirus. Si le chiffre d’affaires du segment Réseaux est resté stable, celui des activités de vente d’énergie a perdu 7%. Les prix plus élevés de l’électricité et la plus grande production des énergies renouvelables n’ont donc pas pu compenser totalement l’arrêt de la production de la CNM.

Alourdissement des charges d’exploitation en raison d’acquisitions au deuxième semestre 2019

Les coûts d’exploitation ont grimpé de 23%, atteignant 791 millions de CHF au 30 juin 2020, à cause des acquisitions. BKW n’a pas réalisé d’acquisitions supplémentaires au premier semestre 2020. L’effectif du personnel, inchangé, oscille autour de 10000 collaborateurs.

Résultat financier altéré par la performance négative des fonds de désaffectation et de gestion des déchets

BKW enregistre un résultat financier négatif de - 88 millions de CHF au premier semestre 2020 (+42 millions de CHF lors de l’exercice précédent). La raison réside dans la performance médiocre des fonds d’Etat pour la désaffectation des centrales nucléaires et la gestion des déchets. Alors que le rendement des placements avait atteint un très bon niveau l’année dernière (+8%), il se situait au 30 juin 2020 à - 4%. Cette inversion est imputable à l’incertitude prédominant sur les marchés des capitaux à cause de la pandémie de coronavirus. A la fin du semestre, ces fonds sont évalués à 1,2 milliard de CHF. Les charges d’intérêts du résultat financier se sont allégées d’environ 16 millions de CHF, car l’emprunt obligataire de 350 millions de CHF à 3,375% a pu être refinancé à la fin juillet 2019 à travers un green bond de 200 millions de CHF assorti d’un coupon de 0,25%. Un taux d’escompte plus bas s’applique en outre pour l’actualisation des provisions nucléaires (2,75% au lieu de 3,5% précédemment).

Energie: résultat semestriel à l’image de l’activité de négoce brillante

Le domaine d’activité Energie met l’accent sur les opportunités et les embûches inhérentes à la transformation du marché de l’énergie. Il est responsable de la production, de la vente ainsi que du négoce d’électricité, de certificats et de matières premières énergétiques.

en millions de CHF

1er semestre 2019

1er semestre 2020

Variation en %

Fourniture d’électricité Ventes Suisse

264,1

250,9

-5%

Autres fournitures d’électricité

383,7

340,6

-11%

Autres produits d’exploitation et prestations propres activées

24,5

32,4

32% 

Prestation globale

672,3

623,9

-7%

Approvisionnement en énergie

-372,5

-370,0

-1%

Charges d’exploitation

-150,2

-98,5

-34%

Charges de personnel

-51,8

-28,9

-44%

Matériel et prestations de tiers et autres charges d’exploitation

-98,4

-69,6

-29%

EBITDA

149,6

155,4

4% 

Amortissements et dépréciations

-51,1

-36,8

-28%

Résultat des sociétés associées

16,0

9,2

-43%

EBIT

114,5

127,8

12% 

L’évolution du chiffre d’affaires du segment Energie au premier semestre 2020 a notamment été marquée par l’arrêt de la production de la centrale nucléaire de Mühleberg (CNM) et la réduction des ventes d’électricité due à la pandémie de coronavirus. Avec 624 millions de CHF, la prestation globale a été inférieure de 7% à celle de l’année précédente. La crise sanitaire s’est spécialement fait ressentir dans les affaires avec les PME et les clients industriels, où le chiffre d’affaires a été amputé d’environ 10%. Le chiffre d’affaires est en revanche resté stable dans la desserte de base, où l’effet négatif d’une météo chaude a été quelque peu compensé par une légère hausse de la consommation d’énergie du fait du télétravail.

Les autres ventes d’énergie (fourniture sur le marché, fourniture en provenance directe des centrales électriques, activité de gestion et activité de négoce) ont perdu 11% en raison de la diminution de la production interne (arrêt de la CNM). L’activité de négoce, qui s’est à nouveau brillamment distinguée, a largement contribué à ce que le recul ne soit pas plus important encore. Dans ce domaine, BKW est parvenue à réagir adéquatement aux difficultés et aux secousses du marché liées au coronavirus.

Malgré des quantités d’acquisition globalement plus faibles, les coûts de l’approvisionnement en énergie sont similaires à ceux de l’année précédente. Cela s’explique notamment par les coûts d’approvisionnement plus élevés auprès de la centrale nucléaire de Leibstadt, dont les coûts de production ont été nettement supérieurs en raison de la performance négative des fonds de désaffectation et de gestion des déchets.

Dans l’ensemble, la production d’électricité de notre propre parc de centrales s’est contractée de 1,5 TWh par rapport à l’exercice précédent, passant à 4,2 TWh, principalement en raison de la mise hors service de la CNM. Les centrales hydrauliques et les centrales nucléaires subsistantes ont quant à elles intensifié leur production. A la suite de la mise en service du parc éolien de Marker, en Norvège, à la mi-2019, les centrales éoliennes ont également atteint un volume de production plus élevé. Les centrales thermiques fossiles ont par contre réduit leurs volumes de production en raison des prix observés sur le marché.

Les charges d’exploitation ont été réduites d’environ 50 millions de CHF, principalement à la suite de la mise hors service de la CNM à la fin 2019. Dans le cadre de la désaffectation, elles sont aujourd’hui réglées par compensation sur les provisions existantes. Sur le plan de l’EBIT, l’extinction de la CNM n’exerce pas d’influence notable, car la perte de chiffre d’affaires et l’élimination de charges s’équilibrent sensiblement.

L’EBIT s’élève à 128 millions de CHF, soit un chiffre très supérieur à celui de l’exercice précédent (+12%). Cette hausse a été possible malgré le recul du chiffre d’affaires, en particulier grâce aux effets positifs du renchérissement de l’électricité et aux résultats de négoce et de gestion encore meilleurs que l’année dernière.

Réseaux: une contribution stable au résultat

Le domaine d’activité Réseaux construit, exploite et entretient le réseau de distribution appartenant au groupe.

en millions de CHF

1er semestre 2019

1er semestre 2020

Variation en %

Rémunérations pour l’utilisation du réseau de distribution

236,0

230,0

-3%

Autres produits d’exploitation et prestations propres activées

29,3

40,0

37% 

Chiffre d’affaires

265,3

270,0

2% 

Charges du transport d’énergie

-52,1

-49,8

-4%

Charges d’exploitation

-92,7

-93,6

1% 

Charges de personnel

-33,4

-35,1

5% 

Matériel et prestations de tiers et autres charges d’exploitation

-59,3

-58,5

-1%

EBITDA

120,5

126,6

5% 

Amortissements et dépréciations

-40,8

-42,5

4% 

Résultat des sociétés associées

11,6

8,9

-23%

EBIT

91,3

93,0

2% 

Globalement, le chiffre d’affaires du segment Réseaux a gagné 2% par rapport au chiffre de l’exercice précédent, s’établissant à 270 millions de CHF. Le produit de la rémunération pour l’utilisation du réseau de distribution s’est toutefois érodé de 3%, passant à 230 millions de CHF, car le coronavirus et les températures ont fait baisser les volumes de transport. Les autres produits d’exploitation ont en revanche augmenté de 11 millions de CHF. Ce montant comprend une rétribution unique de 9 millions de CHF versée par Swissgrid selon une décision de l’ElCom relative aux infrastructures de réseau de distribution transférées à Swissgrid en 2012.

Le résultat des sociétés associées a diminué d’un peu moins de 3 millions de CHF par rapport à l’exercice précédent. Il s’agit du résultat proportionnel de Swissgrid estimé par BKW. Il est influencé par l’écart entre les résultats annuels effectifs de Swissgrid pour 2019 et l’estimation qu’en avait donnée BKW au moment de boucler son exercice 2019. Cet écart tient à ce que BKW ne dispose encore jamais des comptes de Swissgrid à ce moment et doit donc estimer le résultat.

Dans l’ensemble, l’EBIT est stable, à 93 millions de CHF, si l’on tient compte du produit exceptionnel lié à la décision de l’ElCom et de la fluctuation du résultat proportionnel escompté de Swissgrid. Avec ce résultat, l’activité Réseaux de BKW contribue à la stabilisation du résultat du groupe même durant ce premier semestre 2020 empreint d’incertitude. La sécurité de l’exploitation du réseau de distribution a été garantie en permanence, y compris pendant le confinement imposé pour maîtriser le coronavirus.

Prestations: croissance à nouveau solide

Le domaine d’activité Prestations englobe pour l’essentiel BKW Engineering (planification et conseil en ingénierie), BKW Building Solutions (technique du bâtiment) et BKW Infra Services (prestations pour les réseaux d’énergie, de télécommunication et d’eau).

en millions de CHF

1er semestre 2019

1er semestre 2020

Variation en %

Chiffre d’affaires

475,0

677,1

43% 

Charges d’exploitation

-429,5

-625,0

46% 

Charges de personnel

-224,6

-325,4

45% 

Matériel et prestations de tiers et autres charges d’exploitation

-204,9

-299,6

46% 

EBITDA

45,5

52,1

15% 

Amortissements et dépréciations

-21,6

-28,7

33% 

EBIT

23,9

23,4

-2%

Le chiffre d’affaires des prestations a une nouvelle fois enregistré une forte hausse au premier semestre 2020. Sa progression de 43%, qui équivaut approximativement à 200 millions de CHF, est liée aux acquisitions, et spécialement aux rachats d’entreprises réalisés au deuxième semestre 2019. Les sociétés ingenhoven architects (BKW Engineering) et LTB Leitungsbau GmbH (BKW Infra Services) et le groupe swisspro (BKW Building Solutions) acquis durant cette période apportent notamment une contribution substantielle à cette tendance. Les trois domaines de prestations peuvent donc se targuer d’une croissance. BKW n’a acquis aucune entreprise au premier semestre 2020.

En raison de la pandémie de coronavirus, l’activité de services purement organique a déploré un léger tassement. Bien que l’activité commerciale ait parfois été fortement restreinte de mars à mai, le recul du chiffre d’affaires a toutefois été contenu dans la tranche basse d’un taux à un seul chiffre. L’organisation solide et diversifiée de l’activité de services au sein de BKW a également fait ses preuves face à la crise sanitaire. A partir de mai, la situation s’est redressée, et une légère croissance s’est même manifestée dès le mois de juin.

La forte croissance du chiffre d’affaires fondée sur les acquisitions s’accompagne également d’une hausse des coûts d’exploitation. BKW a délibérément renoncé jusqu’à présent à prendre des mesures structurelles en réaction à la crise du coronavirus. Elle préfère en effet s’appuyer sur une structure intacte et une position de vigueur pour exploiter les opportunités inhérentes à tout redressement. Les incertitudes concernant les répercussions économiques de la crise ne sont toutefois pas encore apaisées. BKW observe donc la situation sans relâche afin de pouvoir également réagir en temps utile au niveau des coûts.

L’EBIT de l’activité de services a pu être maintenu au niveau de l’exercice précédent. Les marges se sont néanmoins détériorées par rapport à la même période de l’an dernier à cause du coronavirus (effets sur le chiffre d’affaires et la productivité). Vers le milieu de l’année, la situation s’est déjà nettement rétablie et, sous réserve de l’évolution de la pandémie, un meilleur résultat est attendu au deuxième semestre, notamment grâce aux facteurs saisonniers.

Forte génération de liquidités: Funds from Operations à un niveau record

en millions de CHF

1er semestre 2019

1er semestre 2020

Variation en %

Funds from Operations avant utilisation des provisions nucléaires

268,3

362,1

35% 

Funds from Operations

244,2

293,1

20% 

Cash-flow résultant de l’activité d’exploitation avant utilisation des provisions nucléaires

156,3

329,0

110% 

Utilisation des provisions nucléaires avec droit à remboursement au niveau des fonds d’Etat

-22,4

-32,4

Utilisation des provisions nucléaires sans droit à remboursement au niveau des fonds d’Etat

-1,7

-36,6

Cash-flow résultant de l’activité d’exploitation

132,2

260,0

97% 

Les Funds from Operations, soit le cash-flow avant variation de l’actif circulant net et paiement des impôts sur le bénéfice, s’établissent à 293 millions de CHF, dépassant de 49 millions de CHF le niveau déjà appréciable de l’exercice précédent et battant le record du chiffre semestriel depuis l’entrée en bourse il y a plus de 15 ans. Avant utilisation des provisions pour la désaffectation et la gestion des déchets radioactifs, les Funds from Operations s’élèvent à 362 millions de CHF (+35%).

Le cash-flow issu de l’activité d’exploitation inclut les flux de trésorerie émanant des activités d’exploitation, mais également ceux issus de l’utilisation des provisions pour la désaffectation et la gestion des déchets radioactifs. Les utilisations conduisent en outre en grande partie à des droits à remboursement vis-à-vis du fonds de désaffectation et du fonds de gestion, tous deux publics. Au cours du premier semestre 2020, BKW a perçu des remboursements à hauteur de 54 millions de CHF (24 millions de CHF l’exercice précédent).

Pour faciliter la comparaison et l’interprétation, BKW utilise par conséquent les grandeurs «Funds from Operations avant utilisation des provisions nucléaires» et «Cash-flow résultant de l’activité d’exploitation avant utilisation des provisions nucléaires». Ce cash-flow, qui permet d’évaluer la génération de liquidités, s’élève à 329 millions de CHF, soit une hausse de 110%. Le cash-flow résultant de l’activité d’exploitation, qui s’élève à 260 millions de CHF, est également en nette hausse par rapport à l’année précédente (+97%).

BKW a investi environ 90 millions de CHF au premier semestre 2020 (141 millions de CHF l’exercice précédent). A la différence des années précédentes, elle n’a en revanche pas réalisé d’acquisitions au cours de cette période. La majeure partie des investissements, qui ont à nouveau pu être financés par les ressources générées, se rapporte donc au renouvellement et à l’entretien du réseau de distribution (56 millions de CHF). Les liquidités disponibles à court terme ont légèrement augmenté, atteignant environ 950 millions de CHF au 30 juin, en tenant compte des placements financiers à court terme.

Marge de manœuvre financière assurée par la situation des fonds propres et du financement

en millions de CHF

31.12.2019

30.06.2020

Actif circulant

2 038,5

2 008,9

Actif immobilisé

7 200,0

7 031,7

Engagements à court terme

1 287,1

1 251,3

Engagements à long terme

4 216,2

4 153,8

Fonds propres

3 735,2

3 635,5

Total du bilan

9 238,5

9 040,6

Le total du bilan a diminué de 2% par rapport à la fin de l’année, s’établissant à 9,0 milliards de CHF. Cette diminution peut notamment être imputée au début de la mise à l’arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg. D’une part, les travaux de déconstruction ont commencé le 3 janvier 2020, impliquant la mobilisation des provisions constituées à cette fin, comme prévu. D’autre part, des remboursements issus des fonds d’Etat ont été perçus simultanément. Du côté du passif, les engagements de prévoyance du personnel s’alourdissent, car le rendement des placements de la caisse de pension est négatif à cause de la situation sur les marchés financiers.

La part des fonds propres reste stable à 40,2% (fin 2019: 40,4%), car les fonds propres ont diminué en parallèle au total du bilan. Les principales raisons en sont le versement des dividendes et les pertes actuarielles sur les engagements de prévoyance du personnel.

La situation financière de BKW demeure solide. L’endettement net (les engagements financiers moins les immobilisations financières à court terme et les liquidités) s’est réduit de 44 millions de CHF pour s’établir à 582 millions de CHF. Les causes de cette baisse sont, premièrement, les excellentes entrées de trésorerie opérationnelles au premier semestre et, deuxièmement, la gestion fructueuse de l’actif circulant net.

Comme par le passé, BKW dispose d’un crédit consortial inutilisé de 250 millions de CHF. Ainsi, le cadre de financement nécessaire à la mise en œuvre de la stratégie et à la préservation de la liberté d’action financière et opérationnelle reste suffisant et garanti à tout moment.

Haut de page
Ce site et ses outils tiers utilisent des cookies nécessaires à leur fonctionnement et aux fins énoncées dans la politique en matière de cookies. En fermant cette bannière, en parcourant cette page, en cliquant sur un lien ou en poursuivant la navigation d’une autre manière, vous acceptez l’utilisation des cookies.