Résultat financier

BKW augmente son chiffre d’affaires, son EBIT et son bénéfice net

Au premier semestre 2021, BKW enregistre une hausse de son chiffre d’affaires et de son EBIT. Progressant de 9 % chacun, les segments Énergie et Prestations ont contribué à la croissance du chiffre d’affaires global qui s’élève désormais à 1 655 millions de CHF. Le groupe est également parvenu à augmenter son EBIT à 225 millions de CHF, soit une hausse de 3 % par rapport au chiffre record de l’exercice précédent. Le segment Prestations notamment a pu augmenter de façon notable sa marge au bénéfice d’exploitation au premier semestre. Le domaine Énergie a lui aussi pu améliorer son EBIT en augmentant les prix et les volumes, sans toutefois parvenir à compenser complètement le résultat du négoce exceptionnel de l’exercice précédent. Tiré par la bonne performance des fonds d’État, le bénéfice net publié de 209 millions de CHF a progressé de 86 % par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice net opérationnel, hors évolution des fonds d’État, s’élève à 142 millions de CHF.

Résultat d’exploitation remarquable dépassant de 3 % le record de l’exercice précédent

L’EBIT de 225 millions de CHF réalisé au premier semestre est supérieur à l’exercice record de la période précédente, le dépassant de 3 %. Ce très bon résultat prouve la solidité du modèle commercial de BKW qui associe des secteurs d’activité stables et des domaines à forte croissance. Le résultat du négoce du premier semestre 2021 est conforme aux attentes, même s’il est loin d’atteindre le record exceptionnel de l’exercice précédent. BKW est néanmoins parvenue à augmenter son EBIT grâce à la croissance de l’activité de services, à la hausse des prix de l’électricité garantis et à l’augmentation des volumes de ventes dans le secteur de l’énergie, ainsi qu’à une contribution en légère amélioration de l’activité Réseaux. L’activité d’acquisitions du segment des prestations est repartie après une année 2020 affectée par la pandémie; dès le premier semestre 2021, il a été possible d’augmenter nettement la marge d’EBIT.

Dans le segment Énergie, si l’on ramène à des valeurs de planification le résultat exceptionnel du négoce de l’exercice précédent, l’EBIT a également pu être augmenté de plus de 50 %.

Hors performance des fonds d’État pour la désaffectation et la gestion des déchets nucléaires, le bénéfice net opérationnel s’élève à 142 millions de CHF, soit 8 % de moins que pour l’exercice précédent. Ce recul est principalement dû à des effets exceptionnels et à des décalages dans le domaine des impôts sur le bénéfice. Grâce à la performance des placements dans les fonds de désaffectation et de gestion des déchets nucléaires, le bénéfice net s’élève à 209 millions de CHF, soit 86 % de plus que l’exercice précédent.

BKW confirme ses prévisions d’atteindre un EBIT opérationnel compris entre 420 et 440 millions de CHF.

Hausse du chiffre d’affaires et de l’EBIT

en millions de CHF

1er semestre 2020

1er semestre 2021

Variation en %

Chiffre d’affaires

1 529,8

1 654,9

8

Approvisionnement/transport d'énergie

-419,8

-500,0

19

Charges d’exploitation

-791,3

-833,6

5

EBITDA

318,7

321,3

1

Amortissements et dépréciations

-118,2

-122,5

4

Résultat des sociétés associées

18,1

26,5

46

EBIT

218,6

225,3

3

Résultat financier hors variation de valeur des fonds d'État

-35,7

-36,4

2

Impôts sur le bénéfice hors ajustement de valeur des fonds d'État

-29,4

-47,2

61

Bénéfice net opérationnel 1

153,5

141,7

-8%

Ajustement de valeur des fonds d'État net d'impôts

-41,4

67,1

Bénéfice net

112,1

208,8

86

1 Le «Bénéfice net opérationnel» désigne le bénéfice net avant les revenus des fonds de désaffectation et de gestion de la Confédération et reflète mieux les performances opérationnelles que le bénéfice net déclaré, car les revenus de ces fonds ne reposent sur aucun fondement dans les opérations et BKW ne peut exercer aucune influence directe sur les décisions de placement de ces ressources.

Résultat financier comparable stable, hausse des impôts, fonds plus performants

Le résultat financier comparable (hors performance des fonds d’État), qui s’établit à -36 millions de CHF, reste au niveau de la période précédente.

L’impôt sur le bénéfice comparable a augmenté de 18 millions de CHF, ce qui s’explique notamment par des augmentations des bénéfices de nos sociétés dans les pays appliquant des taux d’imposition plus élevés. La décision de baisser les impôts en Suisse avait par ailleurs entraîné une réduction des impôts différés lors de l’exercice précédent.

Les placements dans les fonds d’État ont généré, au cours de la période sous revue, un rendement de 6,5 %, soit bien plus que les 2,1 % prévus. Au cours de la période précédente, la performance avait chuté de 4 % suite à l’effondrement massif des cours dû à la pandémie.

Funds from Operations forts mais inférieurs aux valeurs record de l’exercice précédent

en millions de CHF

1er semestre 2020

1er semestre 2021

Variation en %

Funds from operations avant utilisation des provisions nucléaires

362,1

320,9

-11%

Funds from operations

293,1

266,0

-9%

Cash-flow résultant de l’activité d’exploitation avant utilisation des provisions nucléaires

329,0

182,8

-44%

Paiements pour désaffectation et gestion des déchets

-69,0

-54,9

Cash-flow résultant de l’activité d’exploitation

260,0

127,9

-51%

Cash-flow résultant de l'activité d'investissement avant remboursements des fonds d'État

-77,3

-128,0

+ Remboursements provenant des fonds de désaffectation et de gestion des déchets

53,5

28,5

Cash-flow résultant de l'activité d'investissement

-23,8

-99,5

Cash-flow résultant de l'activité de financement

-166,6

-175,6

Liquidités au 30.06.

1 036,0

853,0

Les Funds from Operations (FFO), soit le cash-flow avant variation de l’actif circulant net et paiement des impôts sur le bénéfice, s’élèvent à 266 millions de CHF : c’est 9 % seulement de moins que la valeur record de l’exercice précédent, et le deuxième niveau le plus haut des six dernières années. Cette valeur a baissé par rapport à 2020 en raison de revenus plus élevés qui n’ont d’incidence sur les liquidités qu’après la date de clôture du bilan.

Pour faciliter la comparaison et l’interprétation, BKW utilise des indicateurs de cash-flow avant utilisation des provisions nucléaires pour la désaffectation et la gestion des déchets de la centrale de Mühleberg. Ce cash-flow résultant de l’activité d’exploitation avant utilisation des provisions nucléaires s’élève à 183 millions de CHF, soit 44 % de moins que la valeur record de l’exercice précédent. Cette baisse s’explique par le développement temporaire de l’actif circulant net ainsi que par des impôts sur le bénéfice plus élevés. BKW compte retrouver un actif circulant net plus bas d’ici la fin de l’exercice. Le cash-flow résultant de l’activité d’exploitation, qui s’élève à 128 millions de CHF, se situe au niveau de 2019 et donc en dessous de la valeur de référence exceptionnelle de la période précédente.

Si l’on tient compte des placements financiers à court terme, les liquidités disponibles à court terme ont légèrement diminué par rapport à la fin de l’an dernier. S’élevant à environ 0,9 milliards de CHF, elles restent néanmoins très élevées.

Au premier semestre 2021, BKW a investi environ 180 millions de CHF en placements et acquisitions (exercice précédent: 90 millions de CHF). Les investissements de croissance représentent environ 60 %. Dans le domaine Prestations, le groupe a procédé à des acquisitions dans tous les secteurs principaux (BKW Building Solutions, BKW Engineering et BKW Infra Services). Dans le domaine Énergie, il a investi dans des petites centrales hydroélectriques et des projets de groupement thermique. La part principale des investissements de rénovation et d’entretien d’environ 70 millions de CHF concerne la rénovation du réseau de distribution pour 52 millions de CHF. Ainsi, les Funds from Operations dépassent à nouveau clairement les investissements réalisés.

Situation toujours aussi solide des fonds propres et du financement

en millions de CHF

31.12.2020

30.06.2021

Variation en %

Actif circulant

2 191,5

2 357,7

8

Actif immobilisé

7 236,6

7 478,9

3

Engagements à court terme

1 351,9

1 829,3

35

Engagements à long terme

4 086,8

3 768,4

-8%

Fonds propres

3 989,4

4 238,9

6

Total du bilan

9 428,1

9 836,6

4

À la fin du premier semestre, le total du bilan affiche une hausse de 4 %, à 9,8 milliards de CHF, principalement due à l’évaluation des positions ouvertes sur dérivés énergétiques liée à la date de clôture du bilan. Cette évaluation s’est avérée très élevée en raison de l’augmentation des prix de l’électricité et des certificats d’émission de CO2 dans les contrats d’achat aussi bien que de vente. Les fonds propres, en hausse de 6 %, s’élèvent à 4,2 milliards de CHF. Cette hausse est imputable aux bénéfices semestriels et aux bénéfices actuariels lors du calcul des engagements de prévoyance du personnel. Parallèlement, la part des fonds propres augmente à 43,1 % (fin 2020: 42,3 %). La forte augmentation des engagements à court terme est due à l’évaluation des contrats de produits dérivés, mais également à l’arrivée à terme, en avril prochain, de l’emprunt obligataire de 200 millions de CHF, qui figure désormais dans les engagements à court terme.

La situation financière de BKW demeure solide. L’endettement net (les engagements financiers moins les immobilisations financières à court terme et les liquidités) a augmenté de 183 millions de CHF pour s’établir à 685 millions de CHF à la fin du premier semestre. Mais le ratio dette nette / EBITDA (LTM, douze derniers mois) se situe à environ 1,0, ce qui reste bas. Comme par le passé, BKW dispose par ailleurs d’un crédit consortial inutilisé de 250 millions de CHF. Ainsi, le cadre de financement nécessaire à la mise en œuvre de la stratégie et à la préservation de la liberté d’action financière et opérationnelle reste suffisant et garanti à tout moment. C’est notamment le cas en perspective de l’arrivée à terme, en avril prochain, des emprunts obligataires de 200 millions de CHF.

Énergie: la croissance des bénéfices ne compense qu’en partie les résultats du négoce record de l’exercice précédent

Le domaine Énergie met l’accent sur les opportunités et les défis inhérents à la transformation du marché de l’énergie. Il englobe la production, la vente ainsi que le négoce d’électricité, de certificats et de matières premières liées à l’énergie.

Prestation globale en hausse, EBIT en baisse comme escompté

en millions de CHF

1er semestre 2020

1er semestre 2021

Variation en %

Prestation globale

623,9

677,2

9

Approvisionnement en énergie

-370,0

-450,1

22

Charges d’exploitation

-98,5

-95,9

-3%

EBITDA

155,4

131,2

-16%

Amortissements et dépréciations

-36,8

-37,8

3

Résultat des sociétés associées

9,2

10,7

16

EBIT

127,8

104,1

-19%

Nombre de collaborateurs 30.06.

840

780

Investissements

11

38

La prestation globale du domaine Énergie a progressé de 9 % par rapport à l’exercice précédent, s’inscrivant à 677 millions de CHF. Cette évolution est notamment marquée par la hausse des prix garantis de l’électricité par rapport à l’exercice précédent ainsi que par des volumes de vente plus élevés (+10 %). Les ventes dans la desserte de base ont légèrement augmenté, à 1,2 TWh, notamment en raison de la météo. L’activité de distribution de l’électricité auprès des PME et des clients industriels est, elle aussi, repartie à la hausse par rapport à l’exercice précédent impacté par la pandémie, pour s’établir à 2,8 TWh (+0,3 TWh / +12 %). Le chiffre d’affaires total généré par les ventes s’élève à 280 millions de CHF environ.

Les résultats des activités de négoce et de gestion du premier semestre sont solides, même s’ils sont nettement inférieurs aux résultats exceptionnels de l’exercice précédent. L’augmentation marquée des prix de l’électricité au premier semestre 2021 est principalement imputable aux prix du CO2. Ils ont entraîné une hausse des coûts d’approvisionnement en énergie et, ce faisant, une baisse du résultat de gestion. Les charges d’approvisionnement en énergie augmentent par conséquent de 22 %, passant à 450 millions de CHF. Des volumes de production et de vente supérieurs contribuent également à l’augmentation des coûts d’approvisionnement. Au premier semestre 2021, BKW a produit au total 4,4 TWh d’énergie (exercice précédent 4,2 TWh). En parallèle de cette légère hausse des quantités produites, le mix de production s’est également légèrement modifié pour cette période. Les quantités produites par les centrales hydroélectriques (1,7 TWh) et les installations éoliennes (0,9 TWh) sont comparables à celles de l’exercice précédent. Si le parc éolien s’est encore développé avec la mise en service de trois installations éoliennes supplémentaires (Fosen) en Norvège, cette capacité supplémentaire a été compensée par des volumes de productions plus faibles en raison de vents moins intenses. La quantité d’énergie produite par les centrales nucléaires a baissé de 0,2 TWh pour s’établir à 1 TWh, baisse principalement imputable à la révision d’envergure de la centrale nucléaire de Leibstadt lancée en juin. En revanche, la production des centrales thermiques fossiles a doublé pour des raisons de prix, s’établissant à 0,8 TWh.

L’EBIT, qui s’élève à 104 millions de CHF, est inférieur de 19 % à celui de l’exercice précédent qui avait enregistré un résultat de négoce exceptionnel. Les effets positifs des prix de l’électricité plus élevés qu’au cours de l’exercice précédent ont été surcompensés au niveau de l’EBIT par un résultat solide mais légèrement inférieur des activités de négoce et de gestion. Si l’on prend comme base de comparaison un résultat moyen, on note également une augmentation significative des bénéfices dans le secteur de l’énergie.

Réseaux: contributions stables au résultat et investissements de rénovation conformes aux prévisions

Le domaine d’activité Réseaux construit, exploite et entretient le réseau de distribution appartenant au groupe. Ce réseau achemine le courant des centrales jusqu’aux consommateurs, mesure la production et la consommation, transforme la tension, surveille, analyse et gère les flux de charge et intègre des installations de production décentralisées telles que les installations photovoltaïques et éoliennes.

Résultat supérieur suite à l’augmentation des volumes de transport

en millions de CHF

1er semestre 2020

1er semestre 2021

Variation en %

Chiffre d’affaires

270,0

274,0

1

Charges du transport d’énergie

-49,8

-50,3

1

Charges d’exploitation

-93,6

-92,0

-2%

EBITDA

126,6

131,7

4

Amortissements et dépréciations

-42,5

-44,0

4

Résultat des sociétés associées

8,9

15,8

78

EBIT

93,0

103,5

11

Nombre de collaborateurs 30.06.

600

610

Investissements

56

52

Le produit de la rémunération pour l’utilisation du réseau augmente de 6 % pour s’établir à 243 millions de CHF, alors que la période précédente avait subi l’influence négative de volumes de transport plus bas en raison de la pandémie et des températures. Au premier semestre 2021, on mesure une augmentation de la consommation à tous les niveaux du réseau. Ceci est dû à des degrés-jours de chauffage plus élevés et à la normalisation de la situation sanitaire. Malgré ces volumes de transport plus élevés, le chiffre d’affaires total reste stable, à 274 millions de CHF (+1 %). La raison: au cours de l’exercice précédent, le chiffre d’affaires a bénéficié de l’influence positive d’une indemnité unique de 9 millions de CHF, reçue de Swissgrid en application d’une décision de l’Elcom concernant les installations du réseau de transport transférées à Swissgrid en 2012.

Les charges liées au transport d’énergie, qui comprennent notamment les frais facturés par Swissgrid, restent stables dans l’ensemble. En revanche, il a été possible de réduire les charges d’exploitation de 2 % grâce à de nouveaux gains d’efficience.

L’augmentation du résultat des sociétés associées, à raison de 6 millions de CHF, résulte de l’estimation du résultat de Swissgrid, que BKW rectifie toujours à la date de clôture du bilan, étant donné que les résultats financiers de Swissgrid ne sont disponibles qu’après l’établissement de nos comptes.

L’EBIT s’élève à 104 millions de CHF, soit 11 % de plus que l’exercice précédent marqué par la pandémie et la phase de confinement ainsi que par l’indemnité unique versée par Swissgrid. L’EBIT reste ainsi à un niveau stable, conforme aux prévisions.

Investissements toujours importants dans la rénovation constante du réseau de distribution

Chaque année, BKW investit nettement plus de 100 millions de CHF pour exploiter son réseau de distribution de manière sûre, efficiente et performante. C’est de nouveau le cas en 2021. Au premier semestre, ces investissements se sont élevés à 52 millions de CHF (exercice précédent: 56 millions de CHF). Les investissements actuels vont en priorité aux infrastructures du réseau dans l’Oberland bernois et dans le Seeland.

Prestations: un réseau de compétences bénéfique à une croissance rentable

Le domaine d’activité Prestations englobe pour l’essentiel BKW Engineering (planification et conseil en ingénierie), BKW Building Solutions (technique du bâtiment) et BKW Infra Services (prestations pour réseaux d’énergie, d’eau et de télécommunication). Son réseau fort de sociétés spécialisées et ses compétences diversifiées font de BKW un fournisseur majeur de services globaux dans le domaine du bâtiment et des infrastructures.

Marges en hausse

en millions de CHF

1er semestre 2020

1er semestre 2021

Variation en %

Chiffre d’affaires

677,1

737,5

9

Charges d’exploitation

-625,0

-669,0

7

EBITDA

52,1

68,5

31

Amortissements et dépréciations

-28,7

-31,5

10

EBIT

23,4

37,0

59

Nombre de collaborateurs 30.06.

7 940

8 510

Investissements et acquisitions

12

80

Au premier semestre 2021, l’activité de services a poursuivi sa croissance. Le chiffre d’affaires a augmenté de 9 % pour s’établir à 737 millions de CHF. Chaque domaine d’activité du segment Prestations a contribué à ce développement. Grâce à sa belle croissance organique, BKW Engineering a augmenté à raison de 5 % son chiffre d’affaires, qui atteint environ 190 millions de CHF. Chez BKW Infra Services, le chiffre d’affaires a augmenté de 14 % pour s’établir à environ 170 millions de CHF. Dans ce domaine d’activité également, la croissance organique a été le moteur principal. Enfin, BKW Building Solutions a augmenté de 9 % son chiffre d’affaires, qui atteint environ 340 millions de CHF. Cette croissance est principalement due aux acquisitions du second semestre 2020. Dans le segment des prestations, l’activité d’acquisitions a de nouveau fortement progressé au premier semestre.

En s’établissant à 37 millions de CHF au premier semestre 2021, l’EBIT a connu une augmentation de 59 %, une évolution disproportionnée par rapport au chiffre d’affaires. Pendant la période de comparaison, le résultat de l’activité de services avait subi un impact négatif de la pandémie de coronavirus. Avec une croissance rentable réjouissante pendant la période sous revue, l’activité de services retrouve un niveau de marge similaire à la période précédant la pandémie. Au second semestre 2020, cette activité avait déjà rebondi. Elle a poursuivi son développement positif en 2021. La hausse de l’EBIT a été réalisée principalement par des activités organiques. Des structures organisationnelles optimisées et une harmonisation renforcée dans l’administration y ont nettement contribué. La marge s’est donc améliorée malgré les coûts liés aux acquisitions que BKW continue d’effectuer. Nous prévoyons un second semestre plus performant en raison du caractère saisonnier des activités de la branche (notamment chez BKW Infra Services et BKW Building Solutions).

Activités d’acquisition ciblées pour étendre le réseau de compétences

En février 2021, BKW a encore étendu son réseau d’ingénierie par l’acquisition de R&P Ruffert GmbH. Cette société fournit des services d’ingénierie et d’expertise sur plusieurs sites en Allemagne. Elle se concentre principalement sur le segment de la planification des structures porteuses. Par cette acquisition, BKW Engineering étend les compétences de son réseau et renforce sa position face à la concurrence de leaders multidisciplinaires du marché.

En avril 2021, BKW a racheté le groupe romand Duvoisin-Groux, faisant ainsi un pas en avant à deux égards: d’une part, BKW Infra Services étend sensiblement sa présence en Suisse romande dans ses domaines d’activité éprouvés sur le marché de l’énergie, des transports et des télécommunications; d’autre part, avec la construction de caténaires, elle fait son entrée sur le marché en pleine croissance des infrastructures ferroviaires, ce qui renforce sa position et lui permet de fournir dans toute la Suisse des services de planification, de construction et d’entretien pour tous les types d’infrastructures de réseau.

En rachetant notamment ngworx AG, BKW Building Solutions a renforcé au premier semestre 2021 sa compétence dans un domaine d’avenir en pleine croissance et à la pointe de l’avance technologique: les réseaux informatiques et leur sécurité. Avec swisspro Solutions, ngworx développera la division informatique de BKW Building Solutions, qui deviendra un fournisseur d’informatique global pour ses clients et offrira dans toute la Suisse ainsi qu’en Europe des services de conseil en réseau, d’ingénierie et d’intégration, principalement pour des entreprises.

Haut de page
Ce site et ses outils tiers utilisent des cookies nécessaires à leur fonctionnement et aux fins énoncées dans la politique en matière de cookies. En fermant cette bannière, en parcourant cette page, en cliquant sur un lien ou en poursuivant la navigation d’une autre manière, vous acceptez l’utilisation des cookies.